Infirmières disponibles

Une infirmière au chevet d'une patiente (archives)

L'été dernier, le recours de l'hôpital de Baie-Comeau aux agences privées d'infirmières a diminué de 48 % par rapport à la même période en 2008. Normalement, chaque année, l'hôpital de Baie-Comeau dépense plus de 1 million de dollars pour les services d'agences privées d'infirmières.

L'été dernier, l'hôpital de Baie-Comeau a eu beaucoup moins recours aux agences privées d'infirmières qu'à la même période en 2008.

Selon l'hôpital, la réorganisation du travail que l'établissement a effectué porte ses fruits. Une pression moins grande sur le personnel fait en sorte de libérer l'équivalent de huit postes d'infirmières à temps complet.

« On a diminué notre besoin à l'interne en réorganisant. Quand on réorganise comme ça, on utilise plus d'infirmières auxiliaires, plus de préposés aux bénéficiaires. Et ce sont des professions qui sont plus disponibles actuellement », indique le directeur général de l'hôpital, Daniel Côté.

Malgré tout, jusqu'en 2011, l'hôpital devra recruter chaque année 25 nouvelles infirmières pour combler les départs à la retraite.

L'hôpital compte d'abord sur les 36 étudiantes qui évoluent actuellement dans le programme de soins infirmiers au Cégep de Baie-Comeau.

Mais l'hôpital ne peut pas se fier qu'à cette seule source de recrutement.

Il travaille donc toujours à un programme de recrutement des nouvelles infirmières diplômées à l'extérieur de la région. Une dizaine de bourses d'études pourraient d'ailleurs être offertes à ces dernières à partir de cet automne.