Une terre d'accueil à faire connaître

Des immigrants Des immigrants au Nouveau-Brunswick (archives)

Le candidat néo-démocrate de Moncton-Crescent, Syp Okana, croit qu'il y a moyen d'attirer davantage d'immigrants au Nouveau-Brunswick.

Il rappelle que l'un des enjeux de la campagne électorale au Nouveau-Brunswick est le défi de la croissance démographique. Depuis quelques années, dit-il, la population de la province n'affiche aucune croissance et la moyenne d'âge augmente sans cesse.

Syp Okana raconte qu'au fil des ans, il a beaucoup travaillé avec les nouveaux arrivants, donc il croit que la province peut faire mieux dans ce domaine.

Selon lui, le gouvernement du Nouveau-Brunswick devrait « utiliser les réseaux des immigrants pour faire de Moncton et du Nouveau-Brunswick le nouveau Silicone Valley du Canada, en mettant l'accent sur la formation et le développement ».

Syp Okana pense que la province pourrait collaborer davantage avec différents pays, notamment ceux d'Afrique francophone, pour faciliter l'immigration.

Par ailleurs, Syp Okana trouve dommage qu'il y ait tant électeurs désabusés. Il affirme que dans certains pays, des gens pleurent et prient pour que des gens les représentent honnêtement. « C'est comme si nous ne prenons pas avantage de ça », dit-il.

Syp Okana est l'un des rares candidats immigrants à figurer dans la campagne électorale du Nouveau-Brunswick. Il est originaire de la République du Congo et habite le Nouveau-Brunswick depuis une vingtaine d'années.