Imputabilité des politiciens : 3 députés indépendants demandent des réformes

Les députés indépendants Vicki Huntington (g), John Van Dongen (c) et Bob Simpson (d) lors d'un point de presse conjoint le 6 février 2013. Les députés indépendants Vicki Huntington (g), John Van Dongen (c) et Bob Simpson (d) lors d'un point de presse conjoint le 6 février 2013.

Trois des quatre députés indépendants de l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique proposent une réforme pour améliorer l'imputabilité des politiciens provinciaux.

Vicki Huntington, députée de Delta-Sud, Bob Simpson, député de Cariboo-Nord, et John Van Dongen, député d'Abbotsford -Sud, ont convoqué mercredi un rare point de presse conjoint.

Vicki Huntington, la première députée élue comme indépendante depuis 60 ans, a présenté les réformes proposées par le groupe qui demande entre autres des comités parlementaires plus autonomes.

« Laissez-nous utiliser nos neurones et participer activement à la démocratie », a-t-elle déclaré à ce sujet.

Ensemble, ils font front commun pour livrer un plaidoyer pour un parlement qui donnerait plus de poids aux députés eux-mêmes plutôt qu'aux partis politiques.

Bob Simpson, qui a quitté le Nouveau Parti démocratique pour siéger comme indépendant, voudrait l'adoption du vote libre des députés qui pourraient ainsi se prononcer sans craindre d'être discipliné par leur parti.

« (Faute de vote libre) on perd les mécanismes de contrôle et c'est le bureau du premier ministre qui dicte tout », a-t-il déclaré.

John Van Dongen, qui a quitté le Parti libéral pour se joindre brièvement au Parti conservateur avant de choisir de siéger comme indépendant, soutient pour sa part que le pouvoir que détient la personne qui occupe le poste de premier ministre de la province est devenu si important que les courses à la direction des partis politiques devraient être soumises aux règles d'Élections C.-B.

Les trois députés proposent également d'interdire aux syndicats, aux grandes entreprises et aux personnes qui demeurent à l'extérieur de la province de faire des dons aux partis politiques.

Le trio voudrait également que les élections aient lieu en automne plutôt qu'en mai, du moins à compter de 2017.

D'après un reportage de Sophie Rousseau.

Colombie-Britannique en direct Afficher le fil complet

Facebook