Le faible taux d'autopsie en Colombie-Britannique est décrié

Moins d'autopsies en C.-B. que la moyenne canadienne

La Colombie-Britannique a le plus faible taux d'autopsie au Canada, ce qui pousse d'anciens coroners à craindre qu'un trop grand nombre de morts, et peut-être même d'homicides, ne font pas l'objet d'une enquête adéquate.

Seulement 19,2 % des morts en Colombie-Britannique qui ont fait l'objet d'une enquête préliminaire par un médecin légiste ou un coroner sont suivies d'une autopsie. Le taux moyen dans le reste du Canada est d'environ 35 %.

« Un taux d'autopsie de 19 % pour un service de coroners, c'est si bas que ça en est consternant », déclare le Dr Robert Crossland, un ancien coroner de la province. « Ce taux devrait être bien plus haut », dit-il.

Le budget du service des coroners de la Colombie-Britannique a été réduit à 11,7 millions de dollars cette année, alors qu'il était de 12,1 millions l'an dernier.

Deux familles endeuillées réclament une autopsie

Le Dr Roger Morrison, a été trouvé mort dans sa maison de Revelstoke en Colombie-Britannique, en novembre 2012. Son frère John ne croit pas qu'il s'est suicidé comme l'ont conclu le coroner et la police. Le Dr Roger Morrison, a été trouvé mort dans sa maison de Revelstoke, en novembre 2012. Son frère John ne croit pas qu'il s'est suicidé comme l'ont conclu le coroner et la police.

Plus tôt cette semaine, le réseau anglais de Radio-Canada a rapporté deux cas de familles qui croient que la mort de leurs proches n'a pas fait l'objet d'une enquête suffisante. Dans un cas, une famille croit que la province a peut-être raté la possibilité qu'un homicide ait eu lieu.

John Morisson a confié à CBC qu'il ne croyait pas que son frère médecin et mordu de culturisme, le Dr Roger Morrison, s'est enlevé la vie en novembre dernier, comme l'ont conclu la police et un coroner. Le corps du médecin a été trouvé dans sa maison de luxe à Revelstoke, dans ce que la police voyait tout d'abord comme une sanglante scène de crime. Un coroner local voulait faire une autopsie complète, mais des supérieurs au service de coroners en ont décidé autrement.

Un directeur de pompes funèbres de Revelstoke, Gary Sulz, a vu la scène de crime et affirme qu'une erreur a été commise, car la scène « n'avait rien de standard ». Une autre ex-coroner provinciale, Kathleen Stephany, estime aussi que le service provincial ne fait pas son travail.

Rhonda Bergen, de Salmon Arm en Colombie-Britannique, est morte en décembre 2012 à l'âge de 36 ans de caillots de sang aux poumons. Rhonda Bergen, de Salmon Arm, est morte en décembre 2012 à l'âge de 36 ans de caillots de sang aux poumons. Une autopsie privée a conclu que sa prise de pilule contraceptive et son obésité morbide étaient des facteurs de risque dans la formation de ces caillots.

Pour sa part, la famille de Rhonda Bergen, de Salmon Arm, a fait ses propres démarches, après qu'un coroner eut aussi refusé de pratiquer une autopsie. Cette femme est morte en décembre dernier, six semaines après avoir commencé à prendre la pilule de contraception Yasmin.

La famille a payé 1200 $ pour une autopsie dans le secteur privé. Celle-ci a permis de déterminer qu'elle était morte de caillots de sang logés dans ses poumons, et que la pilule et l'obésité morbide étaient des facteurs de risques dans la formation de ces caillots.

Des compressions qui imposent des choix

Selon les détracteurs du service de coroners, un changement de mandat en 2007 a réduit le nombre d'autopsies. Une porte-parole du service, Barb McLintock, a reconnu que des compressions budgétaires ont affecté les choix que font les coroners. « [...] nous appliquons notre politique sur les autopsies plus prudemment, peut-être avec un peu plus de rigidité que dans le passé », a-t-elle déclaré.

Mme Lintock a aussi transmis une déclaration, tard mardi, au nom de la coroner en chef Lisa Lapointe, en réponse aux demandes de CBC. Mme Lapointe y affirmait ne pas être en mesure de commenter des cas spécifiques, mais a précisé que les décisions concernant les autopsies sont prises par le coroner et le coroner régional, après l'examen des informations disponibles, y compris celles des enquêteurs de la police.

Colombie-Britannique en direct Afficher le fil complet

Facebook