Il faut former des pompiers autochtones dit le chef de la Première Nation Carrier Sekani

pompiers-generique

Le chef de la Première Nation Carrier Sekani, Terry Teegee, de la Colombie-Britannique soutient qu'un incendie sur une réserve de la province cette semaine devrait sonner l'alarme pour les communautés autochtones sans services de pompiers.

Le chef Teegee habite dans la réserve près de Prince George où les flammes ont entièrement détruit une maison, car il n'y avait pas de pompiers pour éteindre le feu.

Personne n'a été blessé, mais Terry Teegee note qu'une tragédie a été évitée de justesse.

« Je ne voudrais pas voir un incident où quelqu'un est pris à l'intérieur », note-t-il.

Cette réserve est située à l'extérieur de la zone desservie par les services d'incendies de Prince George. Les pompiers de cette municipalité voisine n'ont donc pas le droit de s'y rendre en cas d'urgence.

Le chef Teegee souligne que de nombreuses communautés du nord de la province vivent une situation semblable et voudrait la formation de plus de membres des Premières Nations afin de servir de pompiers bénévoles dans leurs communautés.

« Vous savez, si votre communauté compte plus de 100 (personnes), il vous faut un moyen de gérer une urgence rapidement »,  dit Terry Teegee.

Le Chef Teegee a communiqué avec une organisation de Metro Vancouver qui forme des pompiers autochtones pour leur demander d'ouvrir un bureau à Prince George.

Colombie-Britannique en direct Afficher le fil complet

Facebook