L'appel du terroriste d'Air India rejeté par la Cour suprême du Canada

Inderjit Singh Reyat

La Cour suprême du Canada a refusé d'entendre l'appel du seul homme reconnu coupable relativement à l'attentat contre Air India, Inderjit Singh Reyat, qui contestait sa condamnation pour parjure.

Le plus haut tribunal du pays a rejeté la requête d'Inderjit Singh Reyat sans expliquer les motifs de cette décision, comme d'habitude.

L'homme a été reconnu coupable de parjures en septembre 2010 pour avoir menti à 19 reprises lors du procès qui avait mené, en 2003, à l'acquittement d'Ajaib Singh Bagri et de Ripudaman Singh Malik.

Il a écopé d'une peine d'emprisonnement de neuf ans, l'une des plus sévères pour parjure dans les annales judiciaires canadiennes.

Le vol 182 d'Air India, qui avait décollé de Montréal, s'était écrasé dans l'océan Atlantique au large de l'Irlande, le 23 juin 1985, après qu'une bombe eut explosé en plein vol. Cet attentat avait coûté la vie à 329 personnes.

À lire sur le sujet, notre dossierLe vol 182 d'Air India ne répond plus


En complément

Colombie-Britannique en direct Afficher le fil complet

Facebook