C.-B. : des investisseurs floués perdent leurs économies

valise-argent

Les deux directeurs d'une entreprise britanno-colombienne qui ont fraudé plus de 80 personnes ont été bannis à vie par la Commission des valeurs mobilières provinciale.

Ingram Eshun et Maisie Smith dirigeaient l'entreprise JV Raleigh Superior Holdings.

Selon la Commission des valeurs mobilières, les deux fautifs ont récolté 5,7 millions de dollars en persuadant leurs victimes d'investir avec eux en puisant dans leur régime enregistré d'épargne-retraite (REER) ou encore en renégociant leur hypothèque.

La fraude a eu lieu sur une période de trois ans à compter de 2009. Le porte-parole de la Commission, Richard Gilhooly, a déclaré que les deux escrocs qui auraient maintenant quitté le pays promettaient des revenus importants à leurs victimes.

« Une infirmière a perdu plus de 75 000 $, plusieurs retraités ont perdu des dizaines de milliers de dollars chacun et le caissier d'une épicerie a perdu plus de 275 000 $ », a-t-il souligné.

Selon la Commission, il n'existe pas de documentation qui explique comment l'argent volé a été dépensé. Il semblerait toutefois qu'au moins quatre millions de dollars ont été remis à des compagnies qui étaient également dirigées par Ingram Eshun et Maisie Smith.

Les deux voleurs ont reçu une amende et l'ordre de rembourser leurs victimes, mais Richard Gilhooly admet qu'il est peu probable que l'argent volé sera remboursé, puisque les deux escrocs auraient quitté le Canada.

« Ce qui est malheureux, c'est qu'il ne semble pas y avoir de marché pour les valeurs achetées par les investisseurs », souligne Richard Gilhooly. « De plus, rien ne porte à croire qu'elles pourront un jour leur rapporter des bénéfices, c'est très sérieux pour les victimes », ajoute-t-il.

La Commission des valeurs mobilières recommande à ceux qui désirent investir de se rendre sur le site web de la société de protection des consommateurs de Colombie-Britannique (Consumers Protection BC) et de demander une deuxième opinion avant de s'engager.