TVH : le coût de l'électricité bondit de 9 % à l'Île-du-Prince-Édouard

TVH : le coût de l'électricité bondit de 9 % à l'Île-du-Prince-Édouard

Le coût de l'électricité des abonnés à l'Île-du-Prince-Édouard augmente de 9 %, lundi, avec l'entrée en vigueur de la taxe de vente harmonisée.

Le prix du litre d'essence bondit de 8 ¢.

Plusieurs consommateurs sont mécontents, dont Bob Baird, un citoyen de Gaspereaux qui a décidé de ne pas payer cette augmentation de ses coûts de chauffage.

La situation est injuste, affirme M. Baird. Sa maison est chauffée à l'électricité, et il déplore que le gouvernement taxe cette énergie, mais non le mazout.

Selon la province, neuf foyers à faibles revenus sur dix chauffent au mazout. Augmenter le coût de ce combustible nuirait aux gens les plus pauvres.

Bob Baird estime que le fait de taxer une source d'énergie, mais pas une autre, est discriminatoire. Il entend déduire 9 % du montant de sa facture mensuelle.

Exempter l'électricité aurait diminué les revenus générés par la taxe harmonisée, explique le ministre des Finances, Wesley Sheridan.

Bob Baird se dit prêt à accepter les conséquences de son choix. C'est une question de principe, dit-il.

Selon le fournisseur Maritime Electric, il y aura certainement des conséquences. L'entreprise pourrait finir par lui couper le courant, comme elle le ferait pour tout autre abonné qui ne règlerait pas sa facture.

Les revenus de la TVH

Le gouvernement estime que la TVH lui apportera 25 millions de dollars de plus.

À elle seule, la taxe sur l'électricité va générer 7 millions de dollars par année.

Ce sont des revenus dont la province ne veut pas se priver.