Aucun corps retrouvé dans le bateau chaviré en Nouvelle-Écosse

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Des débris du Miss Ally

Le père de l'un des jeunes pêcheurs néo-écossais disparus en mer a déclaré samedi que le fait que les plongeurs n'aient trouvé aucun corps lors de la fouille de leur navire chaviré était difficile à accepter, mais lui permettait de tourner la page.

George Hopkins, dont le fils de 27 ans, Joel, était l'un des pêcheurs à bord du Miss Ally, a admis qu'il n'était plus nécessaire de pousser plus loin les recherches.

Une dizaine de voitures étaient stationnées près de chez lui et de nombreux amis de la famille allaient et venaient de sa résidence pour lui offrir leurs condoléances.

M. Hopkins a reconnu que ce n'était pas le résultat que les proches espéraient, mais qu'ils étaient soulagés par le fait que les recherches étaient terminées et qu'il n'y avait plus aucun espoir de retrouver des survivants.

Plus tôt samedi, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) avait annoncé qu'aucun corps n'avait été trouvé par les plongeurs. Aux dires de la GRC, les plongeurs ont également constaté que les quartiers de l'équipage et la timonerie n'étaient plus attachés à la coque.

Pour M. Hopkins, il a été déchirant et décisif d'apprendre que la timonerie était manquante, puisque cela voulait dire que le radeau de sauvetage avait aussi été arraché.

« Avec la timonerie partie, je crois que tout s'est passé tellement vite, qu'ils n'ont pas eu la chance d'embarquer dans le radeau de sauvetage. Le fait de poursuivre les recherches créerait de faux espoirs », a-t-il avoué.

La GRC a ajouté que les responsables des recherches ont retrouvé la coque du navire samedi matin, à environ 239 kilomètres au sud-est de Halifax, et à 46 kilomètres au nord-ouest d'où le dernier signal radio d'urgence a été capté.

Le bateau de 13 mètres, qui se trouvait en voyage de pêche prolongé, avait été aperçu pour la dernière fois par la Garde côtière canadienne, flottant à l'envers à plus de 100 kilomètres des côtes.

Une responsable de la GRC a indiqué qu'un navire de la défense se rendrait au bateau de pêche pour confirmer ce qu'avait rapporté le bateau privé, et que des photos seraient prises lors de cette opération.

Après que la recherche de survivants eut été annulée plus tôt cette semaine, les familles des pêcheurs ont demandé aux autorités fédérales de récupérer le navire chaviré pour déterminer si des corps se trouvaient à l'intérieur.