Ressources naturelles : le mécontentement s'étend dans le Madawaska

Ressources naturelles : le mécontentement s'étend dans le nord-ouest du N.-B.

Des résidents de la région d'Edmundston déplorent à leur tour la fermeture imminente de leur bureau du ministère des Ressources naturelles du Nouveau-Brunswick.

Après la fermeture de cinq bureaux l'an dernier, sept autres fermeront le 1er avril aux endroits suivants : Bathurst, Blackville, Miramichi, Welsford, Kedgwick et Edmundston.

Bien que l'annonce ait été faite par le ministre des Ressources naturelles Bruce Northrup le 28 mars dernier, les utilisateurs du bureau d'Edmundston Nord réalisent maintenant qu'il va fermer.

« Un inconvénient terrible parce que nous autres, quand on monte au chalet, tout le monde arrête chercher des permis », affirme le président de l'Association des propriétaires de chalets de la rivière Verte, Réal Sirois.

L'industrie de la chasse devra s'adapter. « Ça va être déplaisant pour nous autres, les chasseurs et tous ceux qui font affaire avec le petit bureau de Boucher Office, les pêcheurs et tous. On connaissait tout le monde dans ce bureau-là et on aimait aller là. C'était notre bureau », explique Lee Blanchette, propriétaire de la pourvoirie Moose Valley Sporting Lodge.

Le ministère des Ressources naturelles justifie ces fermetures par l'utilisation de la technologie mobile qui permet aux agents de consacrer plus de temps aux patrouilles en forêt. Par ailleurs, des ordinateurs portatifs ont été installés dans les véhicules du ministère. Le ministère ajoute qu'il développe un système électronique pour octroyer les permis de chasse et de pêche en ligne.

Les propriétaires de chalets de la rivière Verte vont se réunir, mardi soir. Ils devraient en apprendre davantage sur les procédures à suivre une fois que le bureau d'Edmundston Nord sera fermé.

Acadie en direct Afficher le fil complet

Facebook