Infections à la bactérie E. coli en N.-É. et au N.-B.

Scientist holding an agar plate which is growing E.coli Multiplication en laboratoire de la bactérie E. coli

La bactérie E. coli continue de faire parler, avec sept nouveaux cas en Nouvelle-Écosse et cinq au Nouveau-Brunswick, dont trois à Fredericton. Deux Néo-Écossais et un Néo-Brunswickois sont toujours à l'hôpital.

Selon le Dr Denis Allard, les personnes infectées au Nouveau-Brunswick sont âgées de 17 à 39 ans. La bactérie E. coli de type O 157 H 7 est celle-là même qui a coûté la vie à sept personnes à Walkerton, en Ontario, en 2000.

La médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, la Dre Eilish Cleary, dit qu'au moins deux des cas sont reliés. Elle ajoute qu'il s'agit d'un type dangereux d'E. Coli et qu'une importante enquête est en cours pour en déterminer la source.

Selon le médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le Dr Robert Strang, la bactérie semble venir de nourriture commune distribuée à large échelle.

La bactérie E. coli est généralement transmise aux humains par l'eau, la nourriture ou par une personne infectée.

Les symptômes incluent une diarrhée et des vomissements. Les autorités médicales conseillent de manipuler la nourriture avec soin, de bien faire cuire la viande et de se laver les mains régulièrement.