Tourisme hivernal en Nouvelle-Écosse

Un surfeur sur les côtes de la Nouvelle-Écosse Un surfeur sur les côtes de la Nouvelle-Écosse

En Nouvelle-Écosse, le tourisme représente deux pour cent de l'activité économique, soit un revenu annuel de près de deux milliards de dollars. La province est devenue une destination estivale pour des milliers de personnes et certains villages pittoresques tentent de vivre du tourisme même en hiver.

Les côtes de la Nouvelle-Écosse ont un potentiel touristique à l'année, et c'est pour cette raison que Lizzie Moore a acheté, il y a un an, le complexe d'hébergement Ocean Stone, près de Peggy's Cove.

Le complexe sera ouvert pour la première fois cet hiver. La propriétaire compte sur les mariages, les rencontres d'affaires, les touristes des provinces de l'Atlantique et sur les gens d'Halifax qui veulent échapper à la ville.

Les événements du temps des Fêtes affichaient presque complet à la mi-décembre. Les chalets trouvent preneur même durant la semaine et le restaurant est bien rempli lors du brunch du dimanche.

Plus à l'ouest, les artisans et commerçants de Lunenburg voudraient aussi vivre du tourisme hivernal, mais rares sont ceux qui y arrivent. Environ 85 % des commerces ferment durant la saison froide et les quelques endroits qui restent ouverts doivent réussir à plaire aux résidents de la région ainsi qu'aux touristes pour rester à flot.

Selon le propriétaire de la boutique Mosaic, Robert Parkinson, ce sont surtout les activités pour attirer les gens après la saison des Fêtes qui manquent.

La Nouvelle-Écosse ne constitue pas l'une des meilleures options pour des activités comme le patin, le ski et la raquette, mais elle fait bonne figure pour les dégustations de vins dans les vignobles de la vallée, les randonnées en forêts et le surf d'hiver.

Acadie en direct Afficher le fil complet

Facebook