Les « mummers » font la fête à Terre-Neuve

Festival des « mummers »

Des Terre-neuviens mettent un déguisement, se couvrent le visage et visitent plusieurs maisons en chantant et en dansant dans le cadre de la fête traditionnelle des « mummers ».

Jusqu'au 6 janvier, ces personnages musiciens et danseurs s'emparent des cuisines pour faire la fête.

Chris Brooks, qui participe à l'activité depuis 40 ans, explique que c'est pour lui presque une religion. Cette année, il a revêtu un costume de cheval pour l'occasion.

Les Anglais ont apporté cette tradition dans la province. À l'origine, il s'agissait d'une prestation théâtrale, mais le spectacle n'avait pas duré longtemps, rappelle Chris Brooks.

En 1861, le gouvernement de Terre-Neuve a adopté une loi qui interdisait de se déguiser en « mummer » masqué, sous peine d'être reconnu coupable de nuisance publique. Cette loi aura tenu 100 ans. Elle a finalement été abolie en raison de la persistance du mouvement.

Depuis maintenant quatre ans, les « mummers » défilent dans les rues de Saint-Jean. Une semaine avant Noël, ce défilé se veut le moment parfait pour préparer la personnalité aux festivités qui s'en viennent et pour recruter de jeunes « mummers ».

Amelia Smith, 11 ans, affirme que c'est agréable, que les gens sont mystérieux et qu'elle aime cela.

Melanie King, 14 ans, explique qu'autrefois les « mummers » se promenaient de maison en maison et qu'il faut perpétuer cette tradition.

Ryan Davis, organisateur du défilé, souligne que les gens aiment la bonne humeur des « mummers ». Selon lui, le défilé occupe une place de choix dans leur coeur.