La Nouvelle-Écosse a dépensé 680 000 $ pour promouvoir l'emploi

Michel Samson Michel Samson, député libéral de Richmond (archives)

Les partis d'opposition en Nouvelle-Écosse critiquent le gouvernement néo-démocrate pour les coûts de sa campagne publicitaire « Jobs Here ».

La campagne a coûté au total près de 680 000 $. Elle se justifie, selon le vice-premier ministre Frank Corbett, parce que c'est le prix à payer pour informer le public sur des occasions d'emplois.

Selon des députés de l'opposition, la campagne s'est transformée en cours de route en un outil de propagande politique.

« Quand on regarde les nouvelles et qu'on voit la même annonce qui passe cinq ou six fois et que ça continue semaine après semaine, jusqu'à 600 000 $ dépensés, à ce point-là, c'est très clair que ce sont des annonces politiques, non des annonces informatives pour les gens en Nouvelle-Écosse. » — Michel Samson, député libéral de Richmond

Les progressistes-conservateurs croient aussi qu'il ne s'agit que de publicité partisane coûteuse et fatigante parce qu'elle est répétitive.

Les néo-démocrates répliquent qu'ils dépensent moins en publicité gouvernementale que le dernier gouvernement progressiste-conservateur.

Acadie en direct Afficher le fil complet

Facebook