Pour prévenir la contamination au radon

Radon Un appareil de mesure du taux de radon  Photo :  Ricky Landry/Radio-Canada

Une médecin hygiéniste au Nouveau-Brunswick rappelle aux citoyens l'importance de vérifier régulièrement la présence de radon dans leur domicile pour la prévention du cancer du poumon.

Cristin Muecke, médecin hygiéniste pour le centre de la province, a fait mercredi matin une démonstration d'un test de radon à son propre domicile, à Fredericton. Les autorités médicales recommandent aux gens de profiter du temps des fêtes pour effectuer ce même test.

L'Association pulmonaire du Nouveau-Brunswick et les quincailleries offrent des appareils qui donnent une mesure du taux de radon.

Le radon est un gaz radioactif qui se dégage naturellement du sol. Il peut s'infiltrer dans les demeures par des fissures de la fondation.

Le ministère de la Santé du Canada estime que 16 % des décès causés par le cancer du poumon au pays sont dus à l'exposition au radon. Cela fait du radon la deuxième cause de cancer du poumon au pays, après le tabagisme.

Le Nouveau-Brunswick a le deuxième taux de mortalité dû au cancer du poumon au pays, selon Statistique Canada. Le Québec a le plus haut taux.

Près de 25 % des maisons au Nouveau-Brunswick ont un taux de radon supérieur aux normes, selon une étude de Santé Canada.

L'Association pulmonaire du Nouveau-Brunswick indique que les gens peuvent améliorer la ventilation de leur domicile ou colmater les fissures de la fondation pour réduire le taux de radon.