Les travailleurs saisonniers ne décolèrent pas

Les travailleurs saisonniers ne décolèrent pas

Environ 200 personnes rassemblées lundi soir à Shediac, au Nouveau-Brunswick, ont promis de continuer à lutter contre la réforme de l'assurance-emploi.

Certains travailleurs ont exprimé leurs frustrations et leurs inquiétudes au sujet des changements à venir à l'assurance-emploi. Ces travailleurs saisonniers sont solidaires et étaient accompagnés des employeurs de la région qui craignent de perdre des travailleurs si on les oblige à chercher de l'emploi pendant les mois de chômage.

« Qu'est-ce qui arrive s'ils trouvent d'autres emplois? Je n'aurai plus personne pour travailler chez nous. Si on n'a plus personne, il faudra fermer nos portes. C'est assuré. » — Nicole Duguay, propriétaire, Duguay Fish Packers

La réunion se voulait un appel à la mobilisation contre la réforme imposée par le gouvernement Harper.

Linda Melanson, une travailleuse d'usine, a lancé que ce ne sont pas les travailleurs qui ont décidé que des industries seraient saisonnières. Les gens travailleraient à l'année longue si c'était possible, a-t-elle expliqué.

L'assemblée a décidé d'organiser une manifestation le 4 janvier prochain devant le bureau du député de Moncton-Riverview-Dieppe, Robert Goguen.

La réforme entrera en vigueur deux jours plus tard, soit le 6 janvier. Elle va resserrer les critères pour tous les demandeurs et prestataires de l'assurance-emploi.

Victor Boudreau, chef de l'opposition libérale du N.-B. Victor Boudreau, chef de l'opposition libérale du N.-B.

Quelques politiciens étaient présents, surtout des libéraux. Le ministre provincial Michael Olscamp était aussi sur place, mais il ne s'est pas prononcé contre la réforme. Il ajoute que c'est au premier ministre de se prononcer sur le sujet et qu'il lui donnera un aperçu de ce rassemblement.

Le député Victor Boudreau a ajouté : « Moi, ma question à M. le ministre : êtes-vous pour ou contre? Si vous êtes contre. Levez-vous debout et dites que vous êtes contre. »

Les travailleurs promettent de poursuivre la lutte après les fêtes.

Acadie en direct Afficher le fil complet

Facebook