Des cendres d'une papetière causent du mécontentement à Atholville

La papetière A. V. Cell La papetière A. V. Cell (archives)

Des citoyens d'Atholville, au Nouveau-Brunswick, reprochent à l'usine A. V. Cell d'avoir encore une fois souillé leurs propriétés.

Le 2 octobre, une vingtaine de résidents établis près de l'usine ont vu leur propriété recouverte d'un résidu qu'ils décrivent comme une suie huileuse et noire.

Depuis l'incident, la pluie a amélioré la situation, mais il subsiste encore certaines traces du résidu. Des citoyens touchés craignent que ce produit exerce des effets sur leur santé.

Une dizaine de gens ont formé un groupe. Ils ont embauché un avocat pour les représenter devant les tribunaux dans l'espoir obtenir réparation.

L'entreprise se prépare à commenter l'incident. Le ministère de l'Environnement confirme pour sa part qu'il a reçu une plainte.

Un incident similaire s'était produit dans le même secteur en juillet 2009. À l'époque, A. V. Cell avait reconnu sa culpabilité et elle avait été condamnée à payer une amende de 25 000 $.