10e anniversaire de l'avalanche mortelle au parc national des Glaciers

Le parc national des Glaciers, en Colombie-Britannique

Dix ans après la mort de sept jeunes albertains dans une avalanche au parc national des Glaciers, en Colombie-Britannique, des mesures ont été mises en place pour éviter que l'histoire ne se répète.

Le 1er février 2003, des élèves de l'École Strathcona-Tweedsmuir à Okotoks, au sud de Calgary, ont été pris de court par une avalanche lors d'un voyage scolaire.

Les parents des élèves décédés se sont ralliés pour que certaines politiques scolaires soient modifiées. Ils réclamaient une meilleure communication entre l'établissement et les parents pour les voyages scolaires.

À la suite de la tragédie, l'École a accepté de modifier sa manière d'informer les parents. Entre autres, les messages envoyés sont plus détaillés afin de faciliter la compréhension de chacun.

« Ils [les messages] sont beaucoup plus imagés et clairs, même si vous n'êtes pas un expert de plein air », a affirmé Bruce Hendricks, directeur des activités extérieures à l'École Strathcona-Tweedsmuir.

Parcs Canada avertit aussi différemment

Parcs Canada a aussi apporté des changements à sa façon de faire. L'organisme a développé un système de classification de zones montagneuses, qui comprend une vulgarisation des risques encourus par ceux qui s'y aventureraient.

Il est aussi recommandé pour les groupes scolaires d'être accompagnés d'un guide lors de randonnées dans les zones à risque moyen et leur accès aux zones dangereuses est dorénavant interdit.

Le coordonnateur du Outdoor Centre de l'Université de Calgary, Albi Sole, soutient que ces nouvelles mesures ont permis de réduire le nombre d'incidents de moitié.

« Les résultats parlent d'eux-mêmes, nous avons remarqué que le taux de mortalité a baissé d'au moins 50 % depuis 10 ans », a-t-il souligné.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Alberta en direct Afficher le fil complet

Facebook