Des étudiants anti-avortement veulent traîner l'Université de Calgary en cour

L'affichage de l'association étudiante Campus pro-vie L'affichage de l'association étudiante Campus pro-vie

Des étudiants de l'Université de Cagaryqui s'opposent à l'avortement contesteront en cour des règlements universitaires les empêchant d'afficher des messages anti-avortement sur le campus.

Malgré l'abolition des restrictions à l'avortement il y a 25 ans, l'association Campus pro-vie poursuit sa lutte contre cette décision.

Depuis 2006, l'association étudiante affiche chaque année une série de pancartes dans le cadre de leur campagne Genocide Awareness. La campagne associe l'avortement au génocide.

La controverse s'est intensifiée en 2008, lorsque huit étudiants membres de l'association ont été accusés de mauvaise conduite et ont frôlé l'expulsion. L'un d'entre eux, Cameron Wilson, affirme qu'il ne regrette rien et qu'il continue d'afficher des messages provocateurs sur le campus, malgré les règlements de l'établissement scolaire.

Les étudiants souhaitent contester en cour certaines règles de l'Université parce qu'ils estiment que leur droit à la liberté d'expression est bafoué.

« C'est pour ce principe que militent les étudiants, le principe de la liberté d'expression et le principe d'égalité qui [ne devraient pas] subir la censure de l'université », explique l'avocat représentant l'association, John Carpay.

L'Université espère trouver un compromis avec l'association anti-avortement avant de se rendre devant les tribunaux le 17 avril.

Alberta en direct Afficher le fil complet

    Facebook