Edmonton : le nombre d'itinérants mineurs a doublé

Refuge pour jeunes sans-abri d'Edmonton.

Le nombre de mineurs sans-abri a doublé à Edmonton depuis deux ans, passant de 123 à 223, selon le décompte publié mardi par l'organisme Homeward Trust Edmonton.

Cette détérioration contraste avec une embellie constatée pour le nombre total de sans-abri dans la capitale albertaine.

En octobre 2012, Edmonton comptait 2174 itinérants, soit 247 de moins qu'en 2010. Trois sans-abri sur quatre sont des hommes dont l'âge moyen est de 42 ans, note le rapport.

« Dans une société comme celle-ci, il ne devrait pas y avoir de raison de manquer de logement adéquat pour les enfants. Il n'y aucune excuse. Alors, je pense que nous devons nous concentrer là-dessus. À la même période, l'an prochain, nous ne devrons pas avoir d'enfants dans la rue, pas un seul enfant sans-abri », a réagi le maire Stephen Mandel.

En 2008, l'Alberta et certains organismes, dont Homeward Trust Edmonton, s'étaient donné comme objectif d'éliminer l'itinérance au plus tard en 2019. À l'époque, Edmonton comptait 3000 sans-abri. L'évaluation du nombre de sans-abri se fait tous les deux ans par des bénévoles qui parcourent les rues de la capitale et comptent le nombre de personnes dans domicile fixe. Le dernier comptage a eu lieu le 16 octobre 2012.

Selon Susan McGhee, de Homeward Trust Edmonton, même si la tendance est à la baisse, le niveau d'itinérance reste élevé.

« Même si je pense que nous avons fait des progrès significatifs pour avoir moins de sans-abri, le défi demeure important. Nous observons que le nombre d'abris d'urgence continue d'augmenter », note M. McGhee.

Dave Hancock, ministre des Services à la population (Human Services), assure de son côté que le gouvernement provincial tient à mettre fin à l'itinérance d'ici la fin de la décennie, quelle que soit la crise fiscale.

« Nous ne reculerons pas de cet objectif. Le budget sera le budget. Mais nous tenons à nos priorités et l'une d'elles est d'éliminer l'itinérance en dix ans », explique M. Hancock.

Réaction de l'opposition

Dans un communiqué, le NPD-Alberta a exhorté le gouvernement provincial à respecter ses promesses.

« Je veux voir ces promesses se matérialiser dans le budget. Les Albertains vulnérables ne devraient pas payer le prix de l'échec du gouvernement pour gérer les revenus », affirme Deron Bilous, porte-parole néodémocrate pour les Affaires municipales et le logement abordable.

M. Bilous souhaite aussi qu'on ne perde pas de vue les itinérants dont les statistiques ne tiennent pas compte, parce qu'ils sont cachés.

Alberta en direct Afficher le fil complet

Facebook