Edmonton : Peter Goldring témoigne à son procès

Peter Goldring à Edmonton

Le député fédéral Peter Goldring, accusé de refus de se soumettre à un test d'alcoolémie le 4 décembre 2011, a témoigné vendredi lors de son procès à Edmonton.

L'ancien membre du Parti conservateur a déclaré au tribunal qu'il avait consommé ce jour-là une bière et peut-être deux verres de vin quelques heures avant de prendre le volant et d'être arrêté par la police.

La cour a entendu plus tôt dans la journée le témoignage d'un des deux policiers présents sur le terrain.

Un d'entre eux, Conrad Moschansky, a déclaré que M. Goldring a demandé ce qui lui donnait le droit de faire passer un test d'alcoolémie.

« Comment pouvez-vous m'arrêter sans raison? », aurait déclaré le député.

Selon l'agent de police, le conducteur aurait également voulu savoir combien de verres on pouvait boire avant d'atteindre la limite légale.

Lorsque le policier lui aurait répondu que cela dépendait du poids et de la taille d'un individu, Goldring aurait répondu : « Si je souffle, c'est fini de toute façon ».

Il aurait également admis avoir consommé de l'alcool lors de l'événement de financement politique auquel il avait assisté avant de prendre la route.

« Bien sûr que j'ai bu. Qui ne boit pas? », aurait-il affirmé au sergent Moschansky.

Son collègue, l'agent Trevor Shelrud, avait expliqué lors de son témoignage jeudi que le comportement du député était « méprisant » et « impertinent ».

M. Moschansky trouvait en revanche que ses réponses étaient « directes ».

Alberta en direct Afficher le fil complet

    Facebook