Des toxines dans l'eau potable de Bonnyville inquiètent des résidents

Un robinet dans un évier de cuisine.

Préoccupées par le niveau élevé de toxines dans leur eau potable, des résidentes de Bonnyville, au nord-est d'Edmonton, souhaitent faire venir leur eau de la municipalité de Cold Lake, à 40 km au nord-est.

Crystal Glieke et Cortia Vachon ont rédigé une pétition pour inciter les gouvernements provincial et municipal à agir rapidement pour assurer une meilleure qualité de l'eau offerte aux citoyens. Elles ont recueilli 3300 signatures appuyant leur demande, jusqu'à présent.

L'eau potable de Bonnyville est puisée d'un lac bondé d'algues bleues.

Mme Glieke a analysé les données sur la salubrité de l'eau potable de sa région. Elle soutient que le niveau de toxines est alarmant.

Le gouvernement provincial a indiqué être d'accord pour acheminer l'eau de Cold Lake à Bonnyville, mais le maire de Cold Lake, Craig Copeland, hésite à approuver la demande.

M. Copeland affirme que le lac dans lequel l'eau est puisée à Cold Lake approvisionne déjà quelques municipalités et réserves voisines. Certains villages saskatchewanais en bénéficient aussi. Il s'inquiète, parce que le niveau de l'eau du lac est souvent très bas durant l'été.

Les maires des différentes régions touchées envisagent d'autres solutions, dont celle de puiser l'eau dans la rivière Saskatchewan Nord, ou rénover l'usine de filtration de Bonnyville.