Or noir à vendre

Suncor et Kinder Morgan devant l'Office national de l'énergie

Pipeline Trans Mountain Kinder Morgan

L'Office national de l'énergie doit trancher un différend inhabituel entre des entreprises impliquées dans l'industrie du pétrole. Des pétrolières craignent que le transporteur Kinder Morgan fixe un prix trop élevé pour l'utilisation de son pipeline Trans Mountain.

Kinder Morgan a récemment annoncé son intention d'augmenter la capacité de cet oléoduc pour accroître l'accès aux marchés américains et asiatiques.

Pour financer son projet et augmenter la sécurité et l'entretien de son pipeline, le transporteur veut demander 4,80 $ par baril à ses clients.

Selon l'entreprise albertaine Suncor, un tel prix est trop élevé à l'heure où de nouveaux marchés sont recherchés pour améliorer la compétitivité du brut albertain devant celui des États-Unis.

L'Office national de l'énergie amorcera ses audiences le 13 février, à Calgary, pour entendre les arguments des pétrolières et ceux de Kinder Morgan.

« L'office doit déterminer si les droits proposés par Kinder Morgan sont justes et raisonnables et s'ils ne donneront pas lieu à une discrimination injuste », explique Jean-Denis Charlebois, spécialiste technique en économie à l'Office national de l'énergie.

Pour Bob Schulz, expert en économie et professeur à l'Université de Calgary, Suncor n'a pas à craindre. « Je crois que Suncor fera plus de profits qu'actuellement, même s'il lui faut payer près de 5 $ dollars au transporteur. Les gains seront considérables, si les exportations augmentent », assure M. Shulz.

M. Shulz ajoute que les pétrolières qui veulent vraiment atteindre la côte du Pacifique peuvent aussi utiliser le transport ferroviaire. Selon lui, ce moyen de transport est de plus en plus exploité depuis quelques années pour le pétrole.

En complément

  • or noir à vendre
    dossier -  Or noir à vendre L'exploitation des ressources pétrolières constitue le moteur de l'économie albertaine, mais des projets d'oléoducs actuellement en cours rencontrent de l'opposition.