Année record pour la migration et l'immigration en Alberta

Le reportage de Tiphanie Roquette

Statistique Canada révèle que 2012 a été une année record pour la migration interprovinciale et l'immigration internationale en Alberta.

Entre la mi-2011 à la mi-2012, la province a fait un gain net de près de 70 000 nouveaux arrivants dont 38 000 sont venus de l'étranger, et la croissance s'est poursuivie au troisième trimestre.

Les plus récents chiffres dépassent de 6000 personnes ceux de l'an 2006, année où l'Alberta a connu sa plus forte affluence de nouveaux arrivants. Ils dépassent de 16 000 personnes les chiffres de 2005, année de la seconde plus importante vague de nouveaux arrivants. Par ailleurs, en 2012, la proportion des immigrants a été le double de leur nombre en 2006.

Bonne santé économique

Pour Julien Bérard Chagnon, de Statistique Canada, ces données sont des records qui témoignent de la bonne santé de l'Alberta. « L'Alberta se démarque comme une province où l'économie va plutôt bien et qui cherche à attirer des travailleurs », observe M. Chagnon.

Charlotte Zarie, qui a quitté la ville de Québec avec son mari pour s'installer à Calgary, assure s'en rendre compte. Son mari a rapidement trouvé du travail et elle-même espère ne pas rester longtemps au chômage. « J'ai regardé les taux de chômage un petit peu avant de m'en venir et j'ai vu que ce n'était pas tellement haut », note M. Zarie.

Les données publiées vendredi confirment ce constat. Le taux de chômage demeure bas en Alberta, même s'il a quelque peu augmenté au mois de décembre, passant de 4,2 à 4,5 %.

Défis et avantages

Les nouveaux renforts démographiques dans la province représentent aussi des défis pour le gouvernement.

Selon un économiste de la banque ATB, Todd Hirsh, l'arrivée massive de ces nouveaux résidents force le gouvernement albertain à dépenser en infrastructures et en services.

M. Hirsh n'y voit pas forcément une mauvaise nouvelle pour une province qui pourrait avoir besoin de 100 000 nouveaux travailleurs dans les prochaines années.

Alberta en direct Afficher le fil complet

Facebook