Un homme battu à mort dans le train léger d'Edmonton

Train léger Train léger à Edmonton (archives)

Un homme est mort après avoir été attaqué dans le train léger à Edmonton vendredi.

Selon la police de la capitale albertaine, une douzaine de témoins ont raconté qu'une rixe non provoquée a éclaté entre la victime et son assaillant vers 14 heures.

La police croit que les deux hommes se connaissaient.

John Hollar, 29 ans, a été attaqué par un autre homme pendant que le train se rendait de la station Coliseum à la station Clareview dans le nord d'Edmonton.

« Quand le train s'est arrêté à la station Belvedere pour laisser des passagers descendre, l'homme battait toujours la victime », explique le directeur opérationnel pour Edmonton Transit, Ron Gabruck.

Il ajoute que la décision a été prise de laisser le train poursuivre son trajet vers la prochaine station, car les policiers et les ambulanciers y auraient plus facilement accès.

Malheureusement, à l'arrivée des autorités, la victime était inconsciente et son assaillant avait fui la scène.

« Le conducteur du train a vu le suspect fuir et a pu aider les policiers à le pourchasser », a indiqué le détective Colin Derkson. « Si ce n'était pas de son aide, nous n'aurions probablement pas retrouvé le suspect, en tout cas pas si vite ».

John Hollar a été transporté à l'hôpital avec d'importantes blessures à la tête. Il est mort deux jours plus tard.

Jeremy Newborn, 29 ans, a été arrêté et accusé de coups et blessures, des accusations qui seront probablement changées à meurtre sans préméditation maintenant que la victime est morte.

Sécuritaire le train léger?

Ron Gabruck tient à rassurer les utilisateurs du transport en commun de la capitale albertaine. Selon lui, la sécurité est adéquate.

Il mentionne que c'est grâce au téléphone d'urgence placé dans le train que des passagers ont pu avertir le conducteur de l'attaque.

« Le conducteur a averti la police et a ensuite annoncé qu'elle allait intervenir en espérant que l'attaque cesserait, mais en vain », ajoute-t-il en mentionnant que cette mort est le premier homicide à survenir dans un train léger d'Edmonton.

Ce n'est toutefois pas le premier incident violent à y survenir.

En mai 2010, une femme a été tuée par balle à la station Stadium après une altercation avec un homme qui voulait une cigarette.

Puis, en novembre, trois hommes ont été accusés d'avoir tenté de tuer un homme en le poussant sur les rails à la station Churchill.

« Edmonton est une grande ville, les crimes ne peuvent pas tous être évités », croit Ron Gabruck.

Alberta en direct Afficher le fil complet

Facebook