Des organismes de charité manquent d'argent et de denrées

Les reserves de la banque alimentaire « Dépôt alimentaire » Une banque alimentaire (archives)  Photo :  Nicolas Steinbach

À une semaine de Noël, des organismes de charité albertains affirment avoir du mal à collecter des dons et tirent la sonnette d'alarme.

Ils rappellent à la population que les besoins sont grands avant la période des Fêtes.

La directrice du Christmas Bureau d'Edmonton, Wendy Batty, soutient que le lock-out dans la Ligue nationale de hockey fait mal aux organismes de charité. Avec le conflit, les entreprises ne peuvent plus mettre des objets des équipes aux enchères.

« C'est un défi pour eux sans les souvenirs de hockey », explique-t-elle.

Des objectifs non atteints

À la banque alimentaire d'Edmonton, les bénévoles ont recueilli 65 % des denrées dont elle dit avoir besoin.

À Calgary, 450 tonnes de nourriture manquent toujours à la banque alimentaire pour atteindre les objectifs annuels. Chaque décembre, elle distribue 7000 paniers de nourriture, soit 3000 de plus que les autres mois de l'année.

Un bénévole de la banque alimentaire, Maurice Gagnon, explique l'achalandage par le coût de la vie dans la province. « Ils ont du travail, mais ils n'ont pas assez d'argent, ça fait que s'ils prennent leur argent pour leur maison, ils n'ont pas assez d'argent pour manger », déclare-t-il.