La régulation des salons de bronzage est à l'étude en Alberta

Salon de bronzage Salon de bronzage

Un comité provincial étudie la possibilité d'interdire l'accès aux salons de bronzage aux moins de 18 ans.

Le ministère de la Santé a nommé un comité spécial pour évaluer les risques du bronzage. Dans un courriel, le ministère affirme qu'il y a un consensus quant à la nécessité de réguler les salons de bronzage pour protéger les jeunes Albertains.

La législation relative aux salons de bronzage varie d'une province à l'autre.

L'Alberta est l'une des dernières provinces canadiennes à se pencher sur la question, soutient Sarah Hawkins, analyste de politiques publiques à la Société canadienne du cancer. Mme Hawkins affirme que son organisme n'a pas été invité aux discussions, mais qu'il était au courant de la création de ce comité.

« Ils nous ont dit qu'ils étaient sur le point d'élaborer des recommandations qu'ils soumettraient au ministre de la Santé », indique Mme Hawkins.

Les salons de bronzage de la province ont déjà une politique obligeant les moins de 18 ans à avoir une autorisation parentale avant de pouvoir utiliser leurs services.

Une étude réalisée par l'Université de San Francisco a récemment conclu que les salons de bronzage augmentaient le risque de développer tous les types de cancers de la peau.