L'Alberta à la recherche de nouveaux marchés énergétiques

La première ministre de l'Alberta, Alison Redford La première ministre de l'Alberta, Alison Redford  Photo :  PC/Andrew Vaughan

La première ministre albertaine Alison Redford a déclaré samedi que le Canada avait accès à de nouvelles opportunités en matière d'énergie, citant entre autres l'importance d'explorer de nouveaux marchés aux États-Unis et en Asie.

Lors de son passage au Forum sur la sécurité internationale de Halifax, Mme Redford a indiqué que les sables bitumineux de sa province avaient besoin d'un accès à de nouveaux marchés, parlant entre autres du projet d'oléoduc Keystone XL devant se rendre jusqu'au Texas, et du projet Northern Gateway vers la Colombie-Britannique comme autant de possibilités.

Bien que la première ministre britanno-colombienne Christy Clark eut manifesté des inquiétudes en termes de protection de l'environnement et réclame une plus grande part des revenus pour sa province, Mme Redford affirme qu'une élection provinciale arrivant à grands pas pourrait faire pencher les avis en faveur du projet.

Elle a également parlé de discussions en cours à propos du transport de ressources énergétiques de l'ouest vers l'est canadien. Mme Redford est même allée jusqu'à suggérer d'exporter éventuellement ces ressources sur la côte est américaine.

Le sénateur américain John Barrasso, qui faisait lui aussi partie du groupe de discussion de samedi, a déclaré au public que son bureau avait récemment envoyé une lettre au président Barack Obama pour lui demander d'agir rapidement dans le dossier du projet Keystone XL de TransCanada.

M. Obama a rejeté une première fois le projet, il y a 10 mois, mentionnant des inquiétudes à propos des risques environnementaux dans une région fragile du Nebraska, par où passait le tracé original de l'oléoduc.

Le président a toutefois invité TransCanada à élaborer un nouveau tracé après avoir déplacé l'oléoduc autour des Sandhills du Nebraska, ce qui nécessitera une nouvelle évaluation environnementale de ce projet de 7 milliards $ US par le département d'État.

Manifestations contre le forum

Plus tôt, samedi, des manifestants se sont rassemblés à l'extérieur de l'hôtel où avait lieu le forum pour protester contre celui-ci.

Un des organisateurs du rassemblement, Isaac Saney, a expliqué qu'il voulait dénoncer ce qu'il perçoit comme une dépendance accrue gouvernement canadien sur les forces armées pour résoudre les conflits internationaux.

Il a ajouté que plusieurs des manifestants étaient venus par solidarité avec les Palestiniens alors que les bombardements se poursuivent à Gaza.

La manifestation a commencé alors que des dignitaires, dont le ministre canadien de la Défense Peter MacKay, terminaient une discussion sur la démocratie.

MacKay a fait valoir au groupe que les pays démocratiques avaient les mains liées par la réglementation internationale dans leur réponse aux conflits internationaux.

Plus tôt dans la discussion, le sénateur républicain et ancien candidat à la présidence John McCain a déclaré qu'il avait « honte » du peu d'action du gouvernement américain en Syrie.