Pas de libération conditionnelle complète pour le conducteur de bétonnière albertain Daniel Tschetter

Daniel Tschetter Daniel Tschetter (archives)

La Commission des libérations conditionnelles a refusé d'accorder la libération conditionnelle complète à Daniel Tschetter, qui a tué cinq personnes au volant de sa bétonnière en 2007.

Ce résident de Cochrane, au nord de Calgary, doit se contenter de la simple libération conditionnelle de jour qu'il a obtenue il y a un an.

C'est la deuxième fois que Daniel Tschetter échoue dans sa tentative de sortir complètement de prison.

En 2009, l'homme a été condamné à 8 ans de prison pour meurtre et pour obstruction à la justice. Deux ans plus tôt, il était au volant d'une bétonnière qui a embouti un véhicule transportant un couple et ses trois enfants. Ils ont tous perdu la vie.

Daniel Tschetter n'a jamais arrêté au feu de circulation et il roulait à un peu plus de 100 km/h. Des témoins ont rapporté que les feux de freinage de son véhicule ne se sont jamais allumés, même après avoir percuté la voiture immobilisée à l'intersection.

Compte tenu de la détention préventive et d'autres circonstances, M. Tschetter pouvait espérer sortir de prison après 5 ans et demi, pour continuer sa peine dans la communauté. Mais lors d'une audience mercredi matin, la Commission de libération conditionnelle a jugé mieux qu'il s'en tienne à des permissions de visites médicales ou à domicile qui ont évolué de 24 à 72 heures.

En juillet, un membre de la famille des cinq victimes de Daniel Tschetter a fait circuler une pétition pour le maintenir derrière les barreaux. La pétition a recueilli quelque 1500 signatures.

Alberta en direct Afficher le fil complet

Facebook