Le pape François succède à Benoît XVI

Succession de Benoît XVI : le nom de Marc Ouellet circule

Le cardinal Marc Ouellet Le cardinal Marc Ouellet (archives)  Photo :  PC/Francis Vachon


Le nom du cardinal Marc Ouellet, originaire de La Motte en Abitibi, circule comme successeur potentiel du pape Benoît XVI.

Benoît XVI a annoncé sa démission lundi, pour des raisons de santé.

Selon le cardinal Jean-Claude Turcotte, ex-archevêque de Montréal, Marc Ouellet jouit d'une grande visibilité au sein de l'Église et sur la scène internationale. Il estime qu'il a des chances d'être choisi comme successeur de Benoît XVI : « C'est un homme qui parle plusieurs langues, qui est connu pour sa fidélité à l'Église, alors tous ceux qui souhaitent une continuité doivent regarder du côté d'un homme de ce calibre. »

Cardinal depuis maintenant 10 ans, Marc Ouellet avait également été considéré comme un successeur potentiel du pape Jean-Paul II, en 2005.

La Motte rayonne déjà

Selon le maire de La Motte, René Martineau, le village jouit d'une plus grande visibilité depuis que Marc Ouellet fait partie des candidats susceptibles d'accéder un jour à la tête de l'Église catholique. « Quand il avait été pressenti pape en 2005, on avait déjà eu beaucoup de coups de téléphone de journalistes et de gens qui voulaient voir la maison d'où est originaire de M. Ouellet », raconte le maire.

« Tout le monde a un peu une fierté de dire que M. Ouellet, pressenti pape, vient de La Motte. Ça n'arrive pas souvent dans une vie de municipalité! » — René Martineau, maire de La Motte

Biographie de Marc Ouellet

Marc Ouellet est né le 8 juin 1944 à La Motte, près d'Amos.

Entre 1959 et 1964, il complète des études collégiales ainsi que deux années de philosophie à l'École normale d'Amos. Il poursuit alors ses études au Grand Séminaire de Montréal et y obtient sa licence en théologie en 1968.

La même année, il est ordonné prêtre pour le diocèse d'Amos et devient vicaire à la paroisse Saint-Sauveur de Val-d'Or.

Dans les années 1970, Marc Ouellet entame d'autres études en théologie, cette fois-ci en Italie, où il obtient son doctorat en 1983.

Il mènera une carrière d'enseignant jusqu'au début des années 2000, notamment en Colombie et à Montréal. Pendant ces années, il sera recteur du Grand Séminaire de Montréal et titulaire de la Chaire de théologie dogmatique de l'Institut Jean-Paul II pour les études sur le mariage et la famille.

En 2002, Marc Ouellet est nommé archevêque métropolitain de Québec; il devient cardinal l'année suivante. En 2010, le Vatican le nomme préfet de la Congrégation pour les évêques et président de la Commission pontificale pour l'Amérique latine.

Abitibi–Témiscamingue en direct Afficher le fil complet

Facebook