Suicide : un citoyen dénonce l'inacessibilité des services d'aide

1 866 277 3553 Le numéro de la ligne téléphonique des centres de prévention du suicide


Un citoyen de Rouyn-Noranda dénonce l'inaccessibilité des services offerts par les centres de prévention du suicide dans la région.

Gilles Malenfant craignait que l'un de ses amis tente de mettre fin à ses jours. En cette Semaine de la prévention du suicide, il avait entendu parler des centres de prévention et a décidé de téléphoner à celui d'Amos. « On m'a répondu : "On n'est pas prêt à vous parler, on va vous rappeler aussitôt que possible." », raconte-t-il.

Gilles Malenfant a tenté de joindre le centre de prévention à quatre reprises, sans jamais réussir à obtenir les conseils qu'il cherchait.

« Si la personne est grimpée sur l'escabeau et qu'elle veut sauter en bas et se pendre, elle ne fera pas les quatre numéros! » — Gilles Malenfant, citoyen de Rouyn-Noranda

Gilles Malenfant n'a pas tenté de joindre la ligne de prévention du suicide, qui est disponible 24 heures par jour, 7 jours sur 7, au 1 800 277 3553.

La directrice du centre de prévention du suicide d'Amos, Sylvie Boucher, rappelle que les centres de prévention du suicide ne remplacent pas les services d'urgence du réseau de la santé. « C'est important de comprendre qu'un centre de prévention du suicide n'est pas un centre de crise, dit-elle. Le centre de crise va être notre ligne d'intervention téléphonique, qui a les intervenants et les ressources humaines pour pouvoir répondre immédiatement à la demande. »

La Ligne d'intervention téléphonique en prévention du suicide de l'Abitibi-Témiscamingue reçoit, en moyenne, près de 10 appels par jour.

Sylvie Boucher dit souhaiter que toutes les personnes dans le besoin puissent obtenir de l'aide sans avoir à attendre. Elle souligne toutefois que les sept centres de prévention du suicide de la région sont des partenaires communautaires du réseau de la santé et qu'ils fonctionnent avec des budgets souvent inadéquats.