Conditions routières : un casse-tête pour les commissions scolaires

Tempête de neige à Rouyn-Noranda Une tempête de neige a frappé l'Abitibi-Témiscamingue jeudi.  Photo :  Claudie Simard


La décision d'offrir ou non du transport scolaire est un véritable casse-tête pour les commissions scolaires de l'Abitibi-Témiscamingue.

Seulement deux commissions scolaires de la région ont décidé d'annuler les cours, jeudi, en raison de la tempête hivernale. Josée Simard, mère de deux enfants, déplore la décision de la Commission scolaire de Rouyn-Noranda d'avoir maintenu les cours. « En tant que maman, je me demande quels sont les critères », dit-elle.

Quand le thermomètre descend sous -34 °C, le verdict est clair : pas d'école. Quand la décision concerne les conditions routières, elle est toutefois plus difficile à prendre, car il n'y a pas de critères précis pour toutes les commissions scolaires.

En Abitibi-Ouest, depuis l'accident d'un autobus scolaire le 11 janvier, la commission scolaire redouble de prudence, comme l'explique la directrice des ressources humaines, Isabelle Godbout : « Transports Québec fait partie des éléments qu'on va regarder, mais on va également prendre l'avis de la Sûreté du Québec, on va prendre l'avis de nos transporteurs aussi. »

Bien des gens sont consultés, mais la décision revient à la direction de la commission scolaire, et elle doit se prendre très tôt. « Notre responsable aux transports se lève entre 5 h et 5 h 30 et la décision, on la rend entre 6 h et 6 h 30 », ajoute Isabelle Godbout.

De son côté, Transport scolaire Rouyn-Noranda surveille les conditions qui pourraient rendre la conduite dangereuse. « Quand la chaussée est vraiment glissante, la pluie verglaçante, quand on a de la difficulté à monter dans l'autobus », énumère le directeur général de la compagnie, Gilles Pomerleau

Il confirme tout de même que la conduite n'a pas été facile jeudi, et que les chauffeurs d'autobus ont dû redoubler de vigilance.