Le ministre de l'Agriculture veut favoriser la création d'abattoirs de proximité

Un troupeau dans une ferme au Témiscamingue Un troupeau dans une ferme au Témiscamingue  Photo :  Godefroy Macaire Chabi

Face au manque d'abattoirs dans la région, le ministre de l'Agriculture et vice-premier ministre du Québec, François Gendron, croit que la création d'abattoirs de proximité est une piste à privilégier.

François Gendron a tenu ces propos au terme d'une visite à la ferme familiale Martin et France Desrochers à Lorainville.

Les propriétaires de cette ferme élèvent des boeufs et des porcs, mais possèdent aussi une boucherie. Ils produisent leur propre viande et desservent une clientèle témiscamienne.

« La première avenue est d'être capable de transformer nos produits, directement à la ferme sans être face à des contraintes qui nous mettent dans des situations non rentables. » — L'un des propriétaires, Martin Desrochers

Actuellement, le transport des animaux vers les lieux d'abattage coûte 500 dollars par animal aux producteurs, car il doit se faire à l'extérieur de la région. Les propriétaires de la ferme Martin et France Desrochers veulent donc créer un abattoir de proximité. Le projet a été soumis au ministre de l'Agriculture, François Gendron.

Selon ce dernier, face aux besoins actuels, ce type de projet est à encourager.

« Moi ce que je veux regarder, c'est faciliter l'abattage, toute la question par exemple des abattoirs de proximité. » — Ministre de l'Agriculture, François Gendron

Le préfet de la MRC de Témiscamingue, Arnaud Warolin, n'y voit pas d'inconvénients. Tout de même, il souligne que cela ne répondra pas à tous les besoins des producteurs au niveau de l'abattage.

« Ça permet de répondre à des besoins locaux, à des besoins régionaux, mais ça permet pas de répondre à des besoins d'exportation, de vente dans les grandes chaînes. » — Préfet de la MRC de Témiscamingue, Arnaud Warolin

L'Abitibi-Témiscamingue ne dispose pas d'un abattoir d'envergure. Une étude est en cours en vue de sa création.

Abitibi–Témiscamingue en direct Afficher le fil complet

Facebook