Terres rares : Matamec rencontre les gens d'affaires

Activités de forage de l'entreprise Matamec Activités de forage de l'entreprise Matamec (archives)  Photo :  Claude Bouchard


La minière Matamec a exposé son projet d'exploration de terres rares à Kipawa aux gens d'affaires du Témiscamingue.

Lors d'une rencontre organisée par la Chambre de commerce du Témiscamingue à Duhamel-Ouest, mardi, Matamec a présenté les avantages de son projet. L'entreprise invoque des retombées économiques directes d'environ 5 à 10 millions de dollars pour le Témiscamingue en taxes, contrats et autres biens et services.

« On a absolument besoin, au Témiscamingue, d'avoir des projets comme ça pour avoir une diversité économique », soutient Robin Larochelle, de l'entreprise Nettoyeur spécialisé, à Duhamel-Ouest.

Il se préoccupe toutefois de l'impact sur l'environnement : « Parce qu'on a un des 10 plus beaux lacs au Québec, le lac Kipawa, juste à côté. »

Les terres rares

Les terres rares sont des métaux très convoités. Elles sont utilisées entre autres dans la fabrication des téléphones cellulaires, des éoliennes et des voitures hybrides.

Selon le préfet de la MRC de Témiscamingue, Arnaud Warolin, si le projet se concrétise, il engendrera de nombreuses retombées sociales, telles la création d'emplois et la rétention des jeunes dans la région. « Maintenant, ce qu'il faut, c'est travailler ensemble pour qu'il soit socialement acceptable et accepté, il faut que les entreprises de la région puissent se l'accaparer [sic] », dit-il.

Le projet de Matamec est présentement à l'étape de l'étude de faisabilité, dont les résultats seront connus durant l'été 2013.

Déjà, il n'y a visiblement pas d'objection du côté des gens d'affaires du Témiscamingue.