Tourisme : la MRC de la Vallée-de-l'Or demande une gestion décentralisée de la taxe sur l'hébergement

Tourisme Abitibi-Témiscamingue

Les élus de la MRC de la Vallée-de-l'Or souhaitent avoir leur mot à dire sur l'utilisation des sommes supplémentaires recueillies par la taxe sur l'hébergement.

Mercredi, le conseil de la MRC a adopté une résolution demandant une rencontre entre la Conférence des préfets de l'Abitibi-Témiscamingue et l'Association touristique régionale de l'Abitibi-Témiscamingue (ATRAT).

La taxe sur l'hébergement est passée de 2 $ à 3 $ le 1er juillet dernier. Cette augmentation d'un dollar va permettre la création d'un fonds de 275 000 $ pour les événements et festivals de la région.

Ce fonds sera géré par l'Association touristique régionale de l'Abitibi-Témiscamingue.

Mais les élus de la MRC de la Vallée-de-l'Or souhaitent que la gestion de ce fonds supplémentaire soit décentralisée.

« Nous, on pense qu'on gagnerait comme région si on était capables d'être plus axés sur les spécificités des MRC. » — Le maire de Senneterre et préfet suppléant de la MRC, Jean-Maurice Matte

Réaction de l'ATRAT

La directrice générale de Tourisme Abitibi-Témiscamingue, Randa Napky, soutient que la gestion de ce fonds respectera la loi relative à la taxe sur l'hébergement. Pour changer ce fonctionnement, les maires devraient plutôt s'adresser au ministère du Tourisme et au Conseil du Trésor.

Néanmoins, elle affirme que les fonds seront distribués de façon concertée.

« Nous on travaille déjà avec les MRC via les centres locaux de développement et les offices de tourisme. Ces gens-là sont totalement impliqués dans les décisions. » — La directrice générale de Tourisme Abitibi-Témiscamingue, Randa Napky

Pour discuster de cette situation, les membres de la MRC demandent au président de la Conférence des préfets de l'Abitibi-Témiscamingue, Mario Provencher, de convoquer une rencontre et d'y inviter Tourisme Abitibi-Témiscamingue.

« Je vais donner suite à cette demande. Je vais convoquer une rencontre pour le mois de février. L'Association touristique régionale sera invitée pour expliquer comment sera géré l'argent de ce fonds. » — Président de la Conférence des préfets de l'Abitibi-Témiscamingue, Mario Provencher

Au total, avec cette hausse de 275 000 $, la taxe sur l'hébergement représente une somme de près de 900 000 $ pour le tourisme dans la région.

Abitibi–Témiscamingue en direct Afficher le fil complet

Facebook