Un centre pour jeunes qui connaît du succès à Louvicourt

Jeunes (archives)

Deux ans après la création d'un foyer de groupe pour jeunes Autochtones dans le secteur de Louvicourt, à Val-d'Or, les principales responsables dressent un bilan positif.

Le centre jeunesse a comme mandat de venir en aide aux jeunes des communautés autochtones qui vivent des difficultés d'adaptation. « Ce que le foyer de groupe permet, c'est de diminuer graduellement l'encadrement avant de réintégrer la communauté. À ce niveau-là, c'est une grande réussite », soutient la chef de service, Annick Thiboutot.

Le centre, qui est situé près d'une rivière en forêt, accueille neuf jeunes âgés de 12 à 18 ans.

L'un des objectifs est de maintenir un contact significatif avec les familles. Par conséquent, les parents sont invités à participer aux activités et à s'intégrer au quotidien de leur enfant.

Le comité de suivi, dont font partie des membres de Lac-Simon et de Kitcisakik, note des progrès en ce qui concerne la réintégration des jeunes dans les communautés depuis la création du foyer de groupe.

Le centre, qui était destiné aux jeunes des communautés, ouvre aussi ses portes aux Autochtones qui vivent en milieux urbains.

Abitibi–Témiscamingue en direct Afficher le fil complet

Facebook