Le chantier de l'amphithéâtre prend du retard

La fin des travaux de construction de l'amphithéâtre est prévue pour l'automne 2015. La fin des travaux de construction de l'amphithéâtre est prévue pour l'automne 2015.

Le chantier de l'amphithéâtre à Québec prend du retard depuis lundi matin, selon le maire Régis Labeaume, parce que le Groupe ADF qui construira la structure d'acier n'a toujours pas reçu sa certification de l'Autorité des marchés financiers (AMF) pour lancer les travaux.

La semaine dernière, le maire de Québec implorait l'AMF d'accélérer le processus. Il a bon espoir que le dossier sera complété d'ici quelques jours, mais il n'a d'autres choix que de faire confiance aux autorités en place.

« Il faut que ça vienne le plus tôt possible. Il y a des limites à ce qu'on peut faire et dire. J'ai confiance en eux », a commenté Régis Labeaume lundi.

Le maire refuse de dire combien coûte chaque jour de retard, mais il rappelle que la marge de manoeuvre de la Ville est mince.

« Le temps, c'est de l'argent. Dans le temps, on était pile-poil dessus. Dans les budgets, on est exactement dedans. À ce jour, on a le contrôle, mais on ne peut pas s'en permettre beaucoup. Septembre 2015, ça vient tellement vite », a rappelé le maire.

La Loi sur l'intégrité en matière de contrats publics oblige les entreprises à présenter une demande d'autorisation à l'AMF pour l'obtention d'un contrat public de 40 millions de dollars et plus.

Le Groupe ADF de Terrebonne a obtenu le contrat au début du mois de février en présentant une soumission de 46 640 959 $, la plus basse proposition.

Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook