Une peine dans la collectivité pour le restaurateur Eddie Mai

Le restaurateur Eddie Mai Le restaurateur Eddie Mai

Un restaurateur de l'avenue Cartier à Québec, Eddie Mai, est condamné à 18 mois d'emprisonnement à purger dans la collectivité.

L'ex-propriétaire du restaurant Sushi Métropolitain avait plaidé coupable, en octobre dernier, à une accusation de production de cannabis.

Pendant les neuf premiers mois, Eddie Mai sera confiné dans sa résidence en tout temps, sauf pour se rendre au restaurant où il travaille toujours.

En déterminant la peine, le juge a tenu compte du fait qu'Eddie Mai n'avait pas d'antécédents judiciaires et qu'il était actif dans la société.« Il s'agit d'une peine qui est équitable dans les circonstances, a commenté son avocat, Me Yves Desaulniers. Compte tenu de l'absence d'antécédents, le juge a laissé une large place à la réhabilitation. Il a suivi la suggestion commune des parties. »

Eddie Mai était le propriétaire d'une maison de L'Ancienne-Lorette, où les policiers avaient saisi 677 plants de cannabis en 2009. Le locataire des lieux, un de ses cuisiniers, a aussi plaidé coupable à une accusation de production de drogue. Il a pour sa part été condamné à une peine de prison de deux ans moins un jour.

Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook