Retour de la LNH à Québec : Stephen Harper y croit, dit Labeaume

Les précisions de Guylaine Bussière

De passage à Québec et à Lévis vendredi, le premier ministre Stephen Harper s'est dit persuadé que la ville de Québec aurait un jour son équipe professionnelle dans la Ligue nationale de hockey. C'est du moins ce qu'a affirmé le maire Labeaume, qui a rencontré le premier ministre quelques instants en matinée sur les plaines d'Abraham dans le cadre des festivités entourant le Carnaval de Québec.

« Il me dit : "Régis, ils vont revenir. Je ne sais pas qui va venir, mais je suis tellement certain" [...] Il est très sincère là-dessus », a affirmé le maire Labeaume.

Ce dernier a ajouté que les deux hommes ont notamment discuté du retour des Jets à Winnipeg et du succès financier de l'aventure. « On parlait du succès de Winnipeg, puis on disait que Winnipeg avait fait des profits cette année, à leur première année. »

Stephen Harper lors de la conférence de presse à Lévis Stephen Harper lors de la conférence de presse à Lévis

Investissement à Lévis

Après avoir rencontré Bonhomme Carnaval et le maire Labeaume en matinée, Stephen Harper a passé l'après-midi à Lévis, où il a confirmé la participation financière d'Ottawa dans le projet de revitalisation du secteur de la Traverse.

L'investissement, qui avait été annoncé en 2010, représente une somme de 19 millions de dollars. Il sera partagé à parts égales entre Ottawa, Québec et la Ville de Lévis.

« On parle notamment, d'une nouvelle gare, de restaurants et d'une promenade en bois avec des fontaines [...] Nous nous sommes entendus avec le gouvernement du Québec et des fonds fédéraux seront rapidement investis afin de réaliser ces importants travaux », a fait savoir le premier ministre Stephen Harper.

L'annonce de Stephen Harper a été faite en présence de la mairesse de Lévis, Danielle Roy Marinelli, du ministre conservateur Steven Blaney et de la première ministre Pauline Marois. Lors d'une rencontre en après-midi avec M. Harper, Mme Marois a réclamé d'Ottawa un assouplissement de la loi sur l'assurance-emploi.

Rappelons qu'il s'agissait de la deuxième visite du premier ministre dans la capitale en moins de trois mois. Stephen Harper était venu à Québec à la mi-novembre pour annoncer la reconstruction du Manège militaire.

Centre de sauvetage

Par ailleurs, le premier ministre Harper a mis fin vendredi aux espoirs de maintenir ouvert le Centre de sauvetage maritime de la Garde côtière canadienne à Québec.

Bateau de la Garde côtière canadienne Bateau de la Garde côtière canadienne

Sa fermeture a d'ores et déjà été annoncée par Ottawa. Les services seront transférés au centre de sauvetage de Trenton, en Ontario, et à celui d'Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Cette fermeture alimente cependant les inquiétudes. Certains craignent que les personnes en situation de détresse ne reçoivent plus un service en français.

Le premier ministre Harper a répété que les centres de sauvetage maritime de Trenton et d'Halifax seront bientôt en mesure d'offrir un service complet dans les deux langues.

« Notre position sur cette question est bien ferme. Nous assurons toujours qu'il y a des services de sauvetage à travers le pays dans les deux langues nationales », a-t-il tenu à préciser.

Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook