Les vents violents causent des dégâts à Québec

Abri d'auto emporté par le vent Plusieurs abris d'auto ont été emportés par le vent dans la région de Québec.

Les vents forts qui soufflent sur Québec jeudi causent plusieurs dommages et pannes d'électricité. Les violentes rafales ont soulevé des abris d'auto, arrachées des toitures et cassées des branches d'arbres.

Les pompiers de Québec et Lévis répondent à des dizaines d'appels de citoyens depuis le milieu de l'avant-midi. Ils sont intervenus notamment sur le boulevard des Étudiants, dans le secteur Saint-Émile, où un abri d'auto a été complètement emporté par le vent. La toile a frôlé les vitres de la maison voisine, est passée par-dessus un véhicule et a terminé sa course sur un lampadaire.

Un avertissement de vents violents est toujours en vigueur pour la région. Les rafales atteignent jusqu'à 100 km/h.

À 14 h, plus de 36 000 abonnés d'Hydro-Québec étaient privés d'électricité dans les régions de Québec et de Chaudières-Appalaches. La majeure partie des pannes se retrouvent sur la Rive-Sud.

Le Cégep Garneau, qui est sans électricité, a fermé ses portes pour le reste de la journée.

Le ministère des Transports a aussi fermé une voie sur le pont Pierre-Laporte en direction sud jusqu'à nouvel ordre, en raison des forts vents.

La sécurité civile surveille les niveaux des cours d'eau, qui sont en hausse en raison de la pluie. « La hausse des niveaux pourrait provoquer des mouvements de glace et éventuellement des embâcles. Les municipalités sont avisées de cette possibilité », explique Félix Lapointe, conseiller en sécurité civile au ministère de la Sécurité publique.

En après-midi, les températures seront à la baisse. La combinaison de la pluie et du refroidissement pourrait rendre la chaussée glissante et dangereuse dans plusieurs endroits.

Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook