L'avenir du site patrimonial de Sillery

Consultation en février sur l'avenir des terrains patrimoniaux à Sillery

Le reportage de Cathy Senay

Le ministère de la Culture va rendre public le 8 février prochain le plan de conservation des terrains de Sillery appartenant aux communautés religieuses. Le plan va proposer la protection des terrains tout en permettant une forme de développement.

Une consultation publique pour permettre aux citoyens de s'exprimer sur ce plan aura lieu le 20 février. Le gouvernement n'a pas l'obligation d'en tenir une, mais le ministre de la Culture Maka Kotto tente une nouvelle approche dans le dossier.

« Le but, c'est la consultation. On essaie de trouver un espace d'échange constructif pour mettre derrière les tensions, les récriminations et les procès d'intentions », explique-t-il.

La ministre responsable de la Capitale-Nationale, Agnès Maltais, affirme que tout le monde s'entend sur l'importance de conserver ces terres patrimoniales. Selon elle, la démarche vise plutôt à établir des balises avant de permettre un éventuel développement dans le secteur.

« C'est sur la quantité de territoire, quelle largeur et quelle zone sera promise au développement, c'est là-dessus qu'il faut s'entendre pour que les promoteurs et les citoyens aient une idée claire de ce qui se passe sur le territoire. C'est ça la demande », explique la ministre Maltais.

Des citoyens promettent de profiter de la consultation publique pour s'opposer à toutes formes de nouveaux développements sur les terres des communautés religieuses.

Le ministère de la Culture espère pouvoir déposer un rapport final pour la fin mai.

Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook