Cinq ans de prison réclamés pour une agression à l'Université Laval

Balance

Un homme reconnu coupable d'une agression sexuelle sur le campus de l'Université Laval il y a quelques années était de retour au palais de justice de Québec, vendredi, pour les représentations sur la peine.

La Couronne a demandé cinq ans de prison pour Mustapha Abdessadek. Les faits qui lui sont reprochés remontent à novembre 2009. L'homme d'origine marocaine avait alors agressé sexuellement une fille de 17 ans. Il l'avait abordé à l'arrêt d'autobus avant de l'amener dans un endroit discret, où elle a été agressée.

Carmen Rioux, procureure de la Couronne, a affirmé que la victime a subi de lourdes conséquences à la suite de l'agression. La jeune femme n'est plus en mesure de prendre l'autobus seule et n'a pas eu de vie sexuelle pendant deux ans.

De son côté, l'avocat de l'agresseur a plutôt suggéré une peine de 18 mois de prison.

Mustapha Abdessadek avait plaidé non coupable en prétextant notamment des différences culturelles et des problèmes d'adaptation. Il avait été arrêté en février 2012, plus de deux ans après les faits.

Mustapha Abdessadek a été condamné dans un dossier semblable à Rimouski. C'est d'ailleurs ce qui a permis aux enquêteurs de le retracer.

La juge rendra sa décision le 21 février.