L'immigration, principal défi économique pour la région de Québec

L'immigration demeure le principal défi pour pourvoir les emplois disponibles.

Au moment où le Conference Board du Canada cible encore l'attraction d'immigrants comme le grand défi économique pour la grande région de Québec, un organisme de Chaudière-Appalaches est d'avis qu'il faut revoir les critères de sélection en matière d'immigration économique.

Le Conference Board du Canada réitère que les nouveaux arrivants sont essentiels afin de pourvoir aux besoins en matière de main-d'oeuvre et soutenir la croissance de la population.

Or, selon Eva Lopez, directrice générale de l'organisme Intégration communautaire des immigrants en Chaudière-Appalaches, la main-d'oeuvre qui vient de l'extérieur ne correspond pas aux besoins réels dans les régions de Québec et Chaudière-Appalaches.

« Depuis plusieurs années, l'immigration qui arrive au Québec est une immigration hautement qualifiée, mais malheureusement dans des domaines qui ne sont pas nécessaires pour les employeurs de la région », explique-t-elle.

Selon Mme Lopez, il y a un décalage entre les critères de sélection et les besoins réels des employeurs. Les immigrants sont souvent trop scolarisés, dit-elle.

Elle ajoute que le gouvernement a mal ciblé les besoins en matière d'emplois pour les immigrants. Résultat : les employeurs doivent souvent recruter à l'étranger sur une base temporaire.

« On a besoin de soudeurs, on a besoin de main-d'oeuvre ouvrière, et ça, ça n'a été dit nulle part et maintenant, on est confronté à la réalité. Alors, nos employeurs sont confrontés aussi au fait de devoir aller chercher une main-d'oeuvre rapide à l'extérieur », dit la directrice générale de l'organisme Intégration communautaire des immigrants en Chaudière-Appalaches.

Cette dernière fait savoir qu'un processus de révision de la grille de sélection des immigrants est entamé au ministère québécois de l'Immigration. Il faudra cependant encore plusieurs années avant d'en sentir les effets.

Afin de pourvoir à leurs besoins réels, Mme Lopez suggère aux employeurs de la région d'effectuer des missions de recrutement à Montréal pour attirer certains des immigrants installés dans la région métropolitaine depuis de nombreuses années.

Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook