Manifestation autochtone contre la nouvelle loi C-45

Des Autochtones ont manifesté à Québec vendredi. Des Autochtones ont manifesté à Québec vendredi.

Une vingtaine de membres des Premières Nations ont manifesté vendredi devant les studios de Radio-Canada à Québec. Ils dénoncent la nouvelle loi C-45 qui vient d'être adoptée à Ottawa.

Celle-ci modifie, entre autres, la loi sur les Indiens et la loi sur la protection des eaux navigables. Les autochtones considèrent qu'ils auraient dû être consultés sur ces lois qui touchent leurs territoires.

« Avec la loi C-45, ça va être plus facile de vendre les terres des réserves, déjà qu'on n'en a pas beaucoup. Ici, à Wendake, on vit sur seulement 1,5 kilomètre carré. Si, en plus, 10 personnes peuvent choisir de vendre nos terres, ça ne va pas bien », déplore David Sioui, un membre de la nation huronne-wendat de Wendake.

Selon M. Sioui, les droits à la chasse et à la pêche sont touchés ainsi que la gouvernance et l'éducation. « Tous les aspects de notre vie vont être changés », dit-il.

Les autochtones dénoncent également l'intention du gouvernement fédéral de réduire de 10 % le budget des organismes de représentation des Premières Nations.

Mouvement Idle no more

Des manifestations similaires ont lieu dans plusieurs villes un peu partout au pays. Elles ont lieu dans le cadre du mouvement Idle no more, lancé le 10 décembre dernier, et qui prend de plus en plus d'ampleur parmi les communautés autochtones au pays.

Ailleurs au Québec, des Micmacs ont bloqué la route 132, en Gaspésie, tôt en matinée. La chef de la communauté crie d'Attawapiskat, Theresa Spence, a entamé une grève de la faim qu'elle entend poursuivre tant qu'elle n'aura pas rencontré le premier ministre Stephen Harper pour discuter des droits issus des traités.

Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook