Trêve pour les cols bleus de Québec

Les cols bleus suspendent leurs moyens de pression

Les cols bleus de la Ville de Québec vont suspendre leurs moyens de pression à compter de 16 h vendredi. Tous les effectifs seront disponibles pour le déneigement, la voirie, les services municipaux et les urgences.

Le Syndicat des employés manuels de la Ville de Québec précise toutefois qu'il s'agit seulement d'une trêve pour la période des Fêtes. La grève des heures supplémentaires pourrait reprendre au début janvier après un préavis de 10 jours du syndicat. D'autres moyens de pression pourraient aussi être utilisés.

Le président des cols bleus, Marc-André Dufour, se défend de faire une simple opération de relations publiques. Il précise, avec une pointe d'humour, que cette trêve était planifiée. « C'était prévu comme ça. La date a été arrêtée, s'il n'y avait pas de fin du monde, on arrêtait aujourd'hui. Comme on l'a dit au début, ce n'était pas des moyens de pression qui visaient les citoyens; la cible, c'était l'administration municipale. »

Le maire Régis Labeaume s'inquiétait justement jeudi pour la disponibilité des patinoires extérieures. Une trentaine de patinoires, surtout dans l'arrondissement de Sainte-Foy, ne sont toujours pas prêtes. L'arrosage des patinoires a lieu la nuit et la grève des cols bleus a retardé leur mise en place.

Le maire Labeaume avait lancé un appel au syndicat afin de surseoir à leurs moyens de pression pour ne pas pénaliser la population.

Rappelons que depuis février 2011, la Ville et les cols bleus ont tenu 26 séances de négociation, dont 17 en présence d'une médiatrice nommée par la ministre du Travail. Quatre autres rencontres de négociation sont prévues au cours du mois de janvier.

Les 1130 cols bleus de Québec sont en grève des heures supplémentaires depuis le 24 mai dernier.

Une vidéo populaire

Les cols bleus de la Ville de Québec ont produit cette bande dessinée. Les cols bleus de la Ville de Québec ont produit cette bande dessinée.  Photo :  Syndicat des employés manuels de la Ville de Québec

Par ailleurs, le dessin animé mis en ligne par les cols bleus mettant en vedette une caricature du maire Labeaume est très populaire sur Internet. La vidéo a atteint 40 000 visionnements sur YouTube.

Le fait que ce cap a été franchi permet au syndicat de recevoir des redevances sur chaque visionnement supplémentaire. Le syndicat des cols bleus a décidé de remettre l'argent amassé à l'organisme Opération Enfant-Soleil.

Les cols bleus de la Ville de Québec ont choisi cette façon humoristique pour rappeler au maire Labeaume qu'ils sont sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2010.

Le dessin animé illustrant certains propos du maire a été mis en ligne lundi.