Le Carnaval s'ajuste à la nouvelle politique tarifaire des Plaines

Carnaval_Quebec

Le Carnaval de Québec paiera cette année près de 10 000 $ de plus à la Commission des champs de bataille nationaux (CCBN) pour l'utilisation des plaines d'Abraham.

Les autorités des deux organismes se sont rencontrées lundi afin de faire le point sur les changements apportés par la mise en place de la nouvelle politique d'utilisation des plaines d'Abraham.

Le Carnaval, qui occupe les Plaines environ 35 jours par année, devra payer 250 $ de plus que l'an dernier par jour d'utilisation, mentionne le directeur général du Carnaval, Jean Pelletier.

Celui-ci dit comprendre les préoccupations de la CCBN. « On comprend la Commission des champs de bataille nationaux. Ils doivent protéger le patrimoine, mais ces sommes-là seront réinvesties sur les Plaines, donc un avantage pour nous, pour l'utilisation future, dans l'amélioration des services », fait valoir M. Pelletier.

L'an dernier, le Carnaval a déboursé environ 65 000 $ en frais d'électricité seulement. « On est un bon consommateur d'électricité sur les Plaines. On part de zéro et on crée un village avec tout : l'électricité, l'éclairage, l'utilisation des canons à neige, le chauffage parce qu'on est en hiver, donc la demande est assez grande », explique M. Pelletier.

Le Carnaval accepte par ailleurs de redonner un accès aux Plaines par l'entrée de la Croix du Sacrifice. L'an dernier, le Carnaval l'avait clôturée et exigeait le port de l'effigie pour la franchir.

Le site du Carnaval sera à nouveau clôturé et l'effigie demeurera obligatoire pour y accéder, mais un passage de contournement permettra à la population de circuler sur les Plaines.

Le coût de l'effigie passera cette année de 13 $ à 15 $. Toutefois, le directeur général du Carnaval soutient que cette décision n'a rien à voir avec la nouvelle politique tarifaire de la CCBN.

La programmation du prochain Carnaval sera dévoilée le 9 janvier.

Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook