Une immigrante à Québec victime des compressions fédérales

Formulaire de déclaration de Citoyenneté et Immigration Canada Formulaire de déclaration de Citoyenneté et Immigration Canada

La fermeture du consulat canadien à Buffalo touche des milliers d'immigrants en attente d'obtenir un statut de résidence permanente au Canada. Résidente de Québec depuis quatre ans, la Française Nadine Cambefort craint même devoir recommencer à zéro sa procédure d'immigration.

Le gouvernement Harper a décidé de fermer en mai dernier le bureau du Consulat du Canada à Buffalo, aux États-Unis, qui s'occupait entre autres des immigrants vivant déjà au Canada. Des milliers de demandes ont donc été transférées à Ottawa, ce qui cause d'importants retards dans le traitement des dossiers.

Originaire du sud de la France, Nadine Cambefort a formulé une demande pour obtenir son statut de résidente permanente au Canada il y a plus d'un an et demi. La femme qui travaille à l'École Nationale d'Administration publique (ENAP) n'a toujours pas reçu de nouvelles de son dossier transféré à Ottawa. « Ça devait prendre au maximum huit à neuf mois. Donc, tous les documents envoyés en mai 2011 sont obsolètes. Notre visite médicale ou la vérification de nos antécédents judiciaires, par exemple, ne sont plus valides », déplore-t-elle.

Le temps presse pour Nadine Cambefort et sa famille. Son permis de travail temporaire lui permet de demeurer au pays uniquement jusqu'en avril 2013. Après cette date, Mme Cambefort devra retourner en France. Malgré de nombreuses démarches auprès d'Immigration Canada, elle affirme n'avoir jamais eu l'heure juste sur le cheminement de son dossier. Lundi, un employé d'Immigration Canada lui a demandé de rappeler d'ici deux mois pour tenter d'obtenir des informations sur son cas.

« Je trouve cette situation complètement catastrophique », affirme Nadine Cambefort. Elle se dit très bien intégrée à la société québécoise. Si elle doit retourner en France avec son conjoint et sa fille, elle aura très peu de temps pour vendre sa maison et organiser un déménagement.

Nombreux dossiers en attente

Au moment de sa fermeture, le consulat canadien de Buffalo avait encore près de 9 500 demandes de résidence permanente et 700 demandes de résidence temporaire à traiter. Ces dossiers ont tous été transférés à Ottawa.

Immigration Canada affirme que la majorité des dossiers qui proviennent de Buffalo seront traités d'ici la fin du printemps 2013. Pour Mme Cambefort, il sera peut-être trop tard, puisque son visa temporaire expire en avril.

Des immigrants dans la même situation ont créé un page Facebook « Les oubliés de Buffalo » pour dénoncer le traitement qui leur est réservé.