Coupe du monde de ski de fond : un parcours exigeant

La présentation de la Coupe du monde de ski de dans les rues de Québec cause quelques ennuis.
Le parcours de la Coupe du monde de ski de fond de Québec

Les organisateurs de la Coupe du monde de ski de fond mettent la touche finale aux préparatifs en prévision de la compétition d'envergure internationale, qui se déroulera cette fin de semaine au centre-ville de Québec.

À compter de vendredi, 150 athlètes de 17 pays vont s'affronter sur un parcours de 850 mètres aménagé en face de la colline Parlementaire.

L'ancien fondeur olympique Pierre Harvey a d'ailleurs pu tester le tracé mardi matin. Il s'agit d'un parcours rapide et très technique qui comprend plusieurs courbes.

Pierre Harvey est d'avis que les fondeurs devront relever un bon défi. « Celui qui n'est pas bon en virage va manger ses bas! C'est très rapide, il y a beaucoup de plats. Ça va être très exigeant pour les athlètes », dit-il.

L'ancien fondeur Pierre Harvey a pu tester le parcours mardi matin. L'ancien fondeur Pierre Harvey a pu tester le parcours mardi matin.

Pour la première fois, les compétiteurs vont même devoir franchir un saut, ce qui ajoute à la difficulté du parcours, selon Pierre Harvey.

« Il n'y a personne qui est habitué aux sauts. Ça va être assez spécial. Il y en a qui n'ont jamais sauté de leur vie. Puis, avec des skis comme ça, tu n'as pas d'appui. Quand tu arrives pour sauter, si tu es un peu déséquilibré, tu n'es pas capable de revenir, tu tombes », fait remarquer l'ancien fondeur.

Pierre Harvey se dit aussi impressionné par l'emplacement du parcours sur la colline Parlementaire. Selon lui, le tracé retenu à Québec n'a rien à envier aux parcours européens.

Retombées importantes

Par ailleurs, les représentants de l'industrie touristique de la région anticipent des retombées importantes pendant la fin de semaine, mais également pour les années à venir. Rappelons que la compétition sera télévisée dans une soixantaine de pays.

Selon Éric Bilodeau, directeur des communications à l'Office du tourisme de Québec, le rayonnement de l'événement à l'international sera profitable à long terme pour la ville de Québec.

« Ça nous donne une belle retombée parce que ça fait parler de Québec comme étant une destination hivernale. Et ça, ç'a une valeur inestimable », fait-il valoir.

Certains hôteliers et restaurateurs de la région s'attendent également à faire de bonnes affaires pendant la fin de semaine. C'est le cas de l'Hôtel Hilton, qui accueille les athlètes ainsi que leur équipe.

Il faudra cependant attendre à la semaine prochaine pour mesurer l'importance des visiteurs de dernière minute en provenance de Montréal ou d'autres régions du Québec.