Rencontre du 7 décembre : presque tous les syndicats seront absents

Bernard Lehré, président de la Fraternité des policiers de la Ville de Québec Bernard Lehré, président de la Fraternité des policiers de la Ville de Québec

Le maire Labeaume risque d'être seul à la quatrième rencontre qu'il a lui-même convoquée avec les syndicats de la Ville de Québec. La majorité d'entre eux seront absents le 7 décembre.

Après les pompiers et les cols bleus, mercredi, c'est au tour des cols blancs et des policiers d'annoncer qu'ils ne seront pas présents à la rencontre du 7 décembre. L'Alliance des professionnels de la Ville de Québec a également prévenu qu'elle sera absente.

Les policiers estiment qu'il y a eu plusieurs malaises lors des trois rencontres précédentes. De plus, ils ne comprennent pas pourquoi le maire Labeaume a rencontré les médias après la troisième rencontre au sommet, en novembre, pour parler de l'âge de la retraite à 67 ans et du déficit des caisses de retraite, qui atteindrait 750 millions de dollars.

Bernard Lehré, président de la Fraternité des policiers et policières de la Ville de Québec, affirme que ces deux données n'ont jamais été mentionnées lors de la rencontre.

« On est trois heures avec lui. Jamais il n'est question de l'âge de la retraite à 67 ans. Il sort de cette rencontre-là et lance ça aux journalistes, alors qu'on a été trois heures avec et jamais il n'en a fait mention [...] Il sort de cette rencontre-là en lançant qu'on s'est entendus sur les chiffres, 750 millions, mais non, on n'a jamais parlé du 750 millions », dit M. Lehré.

À ce jour, seule l'Association du personnel de direction a répondu à l'appel du maire Labeaume.

Rappelons que la semaine dernière, le président de l'Association des pompiers professionnels de Québec, Éric Gosselin, a annoncé que l'exercice des rencontres convoquées par le maire Labeaume avait assez duré.

M. Gosselin estime que tout a été dit et que le dossier du déficit des régimes de retraite ne peut pas se régler en groupe, comme le souhaite le maire Labeaume.

De leur côté, les cols bleus, qui n'ont pas assisté aux trois premières rencontres, avaient d'ores et déjà fait savoir qu'ils boycotteraient cette réunion.

Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook