André Frappier devient coporte-parole de Québec solidaire

André Frappier le nouveau porte-parole de Québec solidaire

Réunis dans la capitale en conseil national, les délégués de Québec solidaire (QS) ont choisi l'ancien candidat du parti dans la circonscription de Crémazie, André Frappier, pour remplacer par intérim Amir Khadir à titre de deuxième porte-parole du parti.

Cet ancien postier à la retraite du quartier Ahuntsic s'est impliqué dans plusieurs luttes sociales au cours des 30 dernières années. Il a notamment milité au sein du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) et du Conseil régional FTQ de Montréal.

Le successeur officiel d'Amir Khadir sera choisi lors du congrès national au mois de mai 2013. Il aura un mandat de deux ans. André Frappier assumera le rôle de président du parti d'ici là.

Québec solidaire ouvre la porte à des alliances

Les délégués ont donné le mandat au conseil national d'entamer des discussions qui pourraient mener à un regroupement avec Option nationale. Ils se sont aussi prononcés en faveur de discussions avec d'autres formations souverainistes ou progressistes comme le Parti québécois (PQ) ou le Parti vert afin de conclure des ententes électorales.

« Je ferai partie de ceux qui vont effectuer ce travail-là en tant que porte-parole et j'aurai la tâche de m'occuper du sommet sur l'éducation, d'avoir la représentation de Québec solidaire dans les assemblées citoyennes, donc tout ce qui concerne le travail terrain, d'organisation, ce sera ma responsabilité », a indiqué André Frappier.

Samedi, le député de Mercier, Amir Khadr, a toutefois indiqué qu'il n'est pas question de fusionner avec le Parti Québécois.

« Il est impensable qu'il y ait un rapprochement organisationnel ou alliance politique [avec le Parti québécois] », a déclaré M. Khadir.

Québec solidaire envisage uniquement des ententes électorales ponctuelles avec le PQ pour limiter la division du vote lors de la prochaine élection.

Québec solidaire se met en mode préélectoral

Les délégués de QS ont par ailleurs décidé de se mettre en mode préélectoral dès le mois prochain. Françoise David a rappelé en fin de semaine que la possibilité d'élections générales anticipées plane toujours, alors que le Parti québécois forme un gouvernement minoritaire.

Québec solidaire a obtenu 6 % des suffrages lors des élections du 4 septembre dernier.